Le somnambulisme.


Qu’est-ce que le somnambulisme ? 

C’est un trouble du sommeil pendant lequel la personne effectue des actes moteurs complexes comme marcher, parler, agir, écrire, mais dans un état intermédiaire entre le sommeil et l’éveil. Ces actes sont effectués de manière inconsciente et peuvent conduire à des actions inappropriées voire dangereuses pour elle ou les personnes présentes à ce moment là. La personne somnambule n’a bien souvent aucun souvenir au réveil des actes réalisés pendant la nuit. 

Comment reconnaître une personne somnambule ? 

La personne s’assoit sur son lit, se lève, manipule des objets, semble mener un monologue pendant lequel elle peut faire les questions et les réponses. Elle a les yeux ouverts et semble éveillée pourtant certains propos incohérents ou le regard dans le vague indiquent qu’elle n’est pas vraiment là. Les crises surviennent souvent pendant les 2 premières heures de sommeil. 

Quelles peuvent être les causes du somnambulisme ? 

Tout d’abord l’âge, le somnambulisme intervient plus fréquemment chez les enfants (17%), mais peut perdurer à l’âge adulte (4%), ce qui laisse penser aux spécialistes que cela peut avoir un lien avec le développement du cerveau. 

Ensuite, un terrain familial peut aussi être évoqué, il semble que certaines familles comptent plusieurs somnambules. Mais aussi le manque de sommeil ou un événement stressant dans la journée peuvent également être mis en cause, c’est pourquoi on associe souvent le somnambulisme au stress ou à l’anxiété. Il existe d’autres facteurs qui déclenchent des épisodes comme un bruit soudain, un contact ou encore la prise d’alcool.

Quand faut-il s’inquiéter ? 

Dès lors que les crises de somnambulisme mettent en danger la personne somnambule ou son entourage, que les réveils et les journées sont de plus en plus difficiles car le sommeil n’est pas réparateur, ou encore quand la personne se sent honteuse le matin. 

Il conviendra dans un premier temps de sécuriser la chambre (fenêtre, porte), de dormir en pyjama pour éviter de se retrouver nu dehors, d’éloigner les objets qui peuvent être dangereux. Et de consulter un spécialiste si la répétition des crises dépasse une fois par semaine.  

Comment agir ? 

Consulter un spécialiste du sommeil pour vérifier qu’il n’y a pas d’apnée du sommeil, d’épilepsie nocturne ou encore de troubles du sommeil paradoxal. 

Consulter un hypnothérapeute qui induira un état de détente profonde, une relaxation intense, et suggérera des nuits calme et allongée. Il pourra également réduire l’anxiété et le stress, pour favoriser l’endormissement et des nuits réparatrices. 


Un avis sur « Le somnambulisme. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :